La guitare est généralement fabriquée en bois. Ce matériau vivant impose quelques règles de conduite à suivre pour éviter de faire subir à l’instrument des dommages qui parfois sont irréversibles. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les guitares en bois massif et donc les plus onéreuses à l’achat sont les plus fragiles et les plus sensibles. Le bois massif, bien qu’il soit le plus propice à fabriquer des instruments de qualité, est cependant le plus vulnérable. De ce fait, il réagit aux variations de température et d’hygrométrie.

En effet, le bois est constitué de cellules qui se gonflent ou se compressent en fonction du degré d’humidité de l’air. Ce phénomène est beaucoup moins perceptible sur les instruments fabriqués en bois plaqué.

Humidificateur Oasis OH1
Humidificateur Oasis OH1

 


Au niveau du taux d’humidité dans l’air, entre 45% et 60%, nous nous trouvons dans une situation idéale qui n’impose aucune précaution particulière à prendre
. Entre 35% et 45%, la table et la touche commencent à se rétracter. Ainsi Le jeu est ainsi rendu moins agréable, mais la guitare n’est pas en danger. En dessous de 35%, les choses se gâtent. Des dommages peuvent survenir sur l’instrument comme des fendillements sur la table d’harmonie ou sur le fond de la caisse.

A ce stade, il est important d’intervenir en essayant de pallier cet état de sécheresse. Pour ce faire, il est indispensable de faire remonter le taux d’humidité, soit en disposant des récipients d’eau près des radiateurs, source de sécheresse dans les appartements, soit en créant un micro-climat au sein même de la guitare en utilisant un humidificateur.

Au dessus de 60%, le bois de la table d’harmonie commence à gonfler, ce qui rend de ce fait la guitare plus difficile à jouer. Cependant, les risques inhérents à une atmosphère trop humide deviennent ennuyeux sur le moyen terme. En effet, une guitare exposée plus d’une semaine dans ces conditions, pourra présenter des risques de décollement de chevalet, de barres constituant le barrage de la table etc…Pour protéger votre guitare, la première précaution à prendre est d’éviter de la sortir de son étui, hormis pour en jouer. La deuxième est de se procurer dans le commerce un « sachet de gel de silice » afin de le disposer dans la caisse de l’instrument. Ceci dit, comment évaluer le degré d’humidité ou de sécheresse dans l’air? Tout simplement en utilisant un « hygromètre » qui vous donnera, à condition de l’avoir bien étalonné, des informations précises.

Moins précis qu’un hygromètre mais plus économique, votre corps de part ses réactions peut vous donner des indications. Par exemple si vous avez la gorge sèche, cela peut révéler que le taux de sècheresse est élevé et il se peut que votre instrument en souffre. Pour anecdote, nous avons pour habitude lorsque nous livrons nos instruments de suggérer à nos clients de considérer leur instrument comme une personne à part entière. Un exemple « Vous viendrait il à l’idée de faire voyager un membre de votre famille ou un ami dans le coffre de votre voiture ?

Et bien, il en est de même pour la guitare. Ainsi la personnification de l’instrument permet de limiter les problèmes. En résumé, l’hygromètre, le sachet de silice et l’humidificateur sont les trois éléments indispensables pour permettre à votre guitare de préserver longtemps ses qualités.

Hygromètre Humistat
Hygromètre Humistat